Les incohérences entre cases (6)

 

  Pourquoi cet anneau dans le nez disparait il entre deux cases ? "Dieu seul le sait" (une aventure de Soda par Tome et Gazzotti, Spirou 3160 à 3170)

 

 

 

Dans "Billy the kid" une aventure de Lucky Luke (Morris Goscinny), le journal local s'appelle "CLARION" (Spirou n° 1214, planche 9A)

Malheureusement (planche 9B, non publiée dans Spirou !, et planche 10A Spirou n° 1215) le petit distributeur et les habitants appellent tous le journal "LE CLAIRON". Une confusion bien compréhensible puisque CLARION n'est pas un mot de la langue française et que un déplacement du "I" est si vite arrivé.

 

 

Un envoi d'Antoine DE FILIPPIS  que je remercie.

Dans le Spirou du n°1464 Antoine a repéré un nœud papillon de Jauny, le canari qui apparait et disparait.

Regardez bien, c'est une gaffe qui revient sur deux pages !

 

 

Entre la planche 4 (Spirou n° 3058) et la planche 7 (Spirou n° 3059), cet avion de la BARDAF perd son sigle sur sa carlingue !

Ce n'est pas la première fois que cela arrive à Walthéry, le dessinateur de cette aventure de Natacha intitulée "La veuve noire"

 

 

Je me brule en repassant, j'enveloppe ma main droite dans un gros pansement et, quelques cases plus loin, .... je suis miraculeusement guérie ! C'est ce qui arrive à la maman de Soda dans l'histoire "lettres à Satan" (Spirou n° 2593, Warnant et Tome)

 

 

Voici une bêtise découverte par Martin. Je le cite : "j'ai remarqué une ...  erreur dans Gringos locos. Cette fois-ci dans le texte. Dans la première case du planche 18 on lit : SEE and EAR. Naturellement ça devrait être : SEE and HEAR. Aussi 'On the world largest screen' devrait être: 'On the world's largest screen'." Et Martin a découvert sur le net la photo de référence qui aurait du inspirer Schwartz et Yann pour cette case de "Gringos locos" Spirou 3843.
 

 

 

Voici deux cases extraites de la planche 20 de "l'absent", une aventure de Jérôme K. Jérôme Bloche par Dodier, publiée dans le n° 2887 du beau journal de Spirou.

Regardez bien le décor au dessus du radiateur .....

 

 

Les clochards ne sont pas les seuls à être subjugués par la charmante passante. Bédu en oublie de redessiner la poubelle à gauche du banc ! (les Psy par Bédu et Cauvin, Spioru n°3754)

 

Alors, finalement, on signe d'un Z comme Zorro ou pas ?  Le drapeau parle des entreprises "CortiSone" et le guide des entreprises "CortiZone". A vous de choisir, messieurs Tome & Janry (Spirou n° 2563, Spirou à New York)

 

Vito a t'il une montre au poignet gauche ou pas ? (C'est tiré de l'aventure de Spirou et Fantasio "Vito-la-deveine" par Tome & Janry, Spirou n° 2798)

 

Dans le "Réveil du Z", Spirou use et abuse d'une main gadget géante et polymorphe. D'une main gauche, .. euh non, droite ?  Bref, Tome et Janry n'ont pas échappé au piège classique de l'inversion des deux mains ! (Spirou n° 2505).

 

 

 

En 1940, Jijé reprend au vol une histoire de Spirou dessinée jusqu'alors par Rob Vel. A gauche c'est Rob Vel, à droite c'est Jijé. Vous avez trouvé la différence ? La couleur de la voiture, bien sur, qui, contrairement aux tomates, fut rouge avant d'être verte !

 

 

Une bêtise envoyée (une fois n'est pas coutume) par Thierry Mehl que je remercie beaucoup. Bertschy qui inverse malencontreusement le "N" dans un strip de "Nelson" publié dans le n°3734 de notre beau journal de Spirou

 

 

Encore une porte qui s'ouvre à gauche ou à droite selon les cases. Cette fois il s'agit d'une porte de frigo dessinée par Bercovici dans un gag de la série "Adostar" paru dans le Spirou 3665 en 2008

 

Une maison ... une porte d'entrée .... qui à 1 planche de distance change complètement et s'ouvre tantôt à gauche, tantôt à droite ! La faute aux "baby-sitters" de Valda et Godard dans le Spirou n° 2949 de 1994.

 

 

Dans cette planche de Spirou tirée de l'histoire "Qui arrêtera Cyanure ?" par Tome & Janry (n° 2388 du 19 janvier 1984), le lecteur attentif identifie 2 bêtises :

- le nombre de manettes de la case 1 passe de 3 à 1 en cases 5 et 6

- il est impossible pour Spirou de tomber tête vers le capot en case 2 et de se retrouver tête à l'arrière de la voiture et sur le dos en case 4. Imaginez le mouvement, vous serez convaincus !

 

Le nombre de boutons de la jaquette du portier qui varie, les boucles d'oreille qui apparaissent, un gyrophare qui se volatilise, ces bêtises sont dues à Maltaite et Desberg dans les premières planches de "Suicides" une aventure de 421, Spirou n° 2412 du 5 juillet 1984.

 

 

Dans le Spirou n°3640, Emile Bravo nous conte "le journal d'un ingénu", une aventure "rétro" de Spirou. Dans la planche 15, une porte de service a la propriété merveilleuse, une fois ouverte, d'être à la fois perpendiculaire et parallèle à la rue !

 

 

Allez, 3 bêtises en 4 cases. Peut être un record ? Elles sont tirées d'une planche (Spirou n° 3539 du 8 février 2006) des "Géants Pétrifiés", une aventure de Spirou par Vehlmann, Yoann et Delf. Devinez lesquelles ?

 

Vous avez trouvé ? La plus facile est bien évidement le portable qui disparait en case 2. Moins facile à repérer est la bretelle de sacoche qui disparait en case 1 et 2 et enfin, the must, le nombre de carreaux de la fenêtre en case 1 passe de 4 à 8 en case 2 !

 

 La poursuite est endiablée. Rien n'arrête Stany Derval dans cette aventure de Mitacq et Follet intitulée "Les galops de l'enfer". Dans le Spirou 1831 du 17 mai 1973, planche 38, case 3, Stany perd sa chaussure.

Planche 39 case9, malgré le rythme infernal de la poursuite et l'éloignement du lieu de la perte, il l'a retrouvée et rechaussée !!!!!

 

 

Outre le fait qu'en général c'est le bouton de l'étage où vous allez qui est allumé, il est rare que l'ordre des boutons change lorsque l'ascenseur monte. C'est pourtant ce que l'on constate dans deux cases successives de ce gag du gang Mazda (une création de Darasse et Tome, Spirou n° 2940 du 17 août 1994).

 

 

 

Une incohérence due à l'étourderie de Bodart et Vehlman dans l'épisode "21 hallebardes" de leur fameuse série "Green Manor". Dans le Spirou n° 3210 du 20 octobre 99, les cigarettes et cigares de 2 protagonistes ont une fâcheuse tendance à changer de main d'une case à l'autre !

 

 

 

 

Si vous lisez "Sortilèges à Bahia" , une aventure de Cristal par Marcello et Maric, vous constaterez une bizarre affaire de montre voyageuse. Planche 3, case 3, la montre de l'aviateur est au poignet droit, case 8, elle est au poignet gauche ! (Spirou 2472 du 27 août 1985).

 

Dans l'aventure de Buck Danny "l'escadrille fantôme" par Bergèse, planche 27 Tumbler annonce la disparition de deux pilotes "Lewis et Mac Pherson". Deux planches plus loin ce même Tumbler évoque les deux disparitions de "Lewis et Jackson" ? Alors c'est Mac Pherson ou c'est Jackson ! (Spirou 3021 et 3023 de mars 1996)